Thérapeute ou thérapie ?

bienetre2bienetre

Thérapeute ou thérapie ?

Dans notre course au mieux-être et au développement personnel, nous avons tendance à privilégier le choix de la  discipline au choix du thérapeute.

Pourtant, ce n’est pas à la discipline que nous allons remettre notre intimité corporelle émotionnelle,  mentale ou énergétique, mais bien entre les mains du thérapeute qui l’applique. Ainsi, n’est-il pas primordial de choisir consciencieusement la personne qui va nous aider, nous soutenir, nous soigner ou nous soulager ?

Y a-t-il des bons et des mauvais thérapeutes ?

Quelle est la différence entre un « bon » et un « mauvais » thérapeute ? Difficile à dire !

Il est des thérapeutes qui le sont devenus par pression familiale (tu seras médecin comme ton pere), par pression sociale (tu gagneras mieux ta vie en étant sophrologue qu’énergéticien !), par dépit (tu ne sais pas quoi faire de ta vie ? Pourquoi pas masseur’ v’est a la mode…), par aptitude (je suis douée en psychologie je serai psychologue). Et puis il y en a d’autre qui se découvre thérapeute. Ceux là on souvent un parcours atypique ou se dirige naturellement dans ces voies. Peu importe au final me direz vous ? Oui et non… Car un bon thérapeute ne saurait se dissocier de la conscience qu’il a une grande responsabilité. Des personnes vont lui faire confiance, vont se mettre à nu, vont parfois vouloir appliquer à la lettre ce qu’il leur dira.

Ainsi, un thérapeute digne de ce nom, au-delà d’appliquer une méthode qu’il maîtrise, répondra à un code éthique dont la forme est souple et dont la base est d’ordre. La notoriété du thérapeute n’est pas l’argent amassé, mais la recommandation de ses clients eux-mêmes. Oui, un bon thérapeute est recommandé de bouche à oreille, gagnant son diplôme à coups de temps et non de tampons. Ce n’est pas le diplôme qui fait le thérapeute, mais l’expérience, la remise en question, la curiosité, la bienveillance, l’écoute active, la parole mesurée, l’humour, et la philosophie de vie, oserais-je dire l’humilité ? Un thérapeute tend vers la sagesse universelle et, de tout son être, en fait le pont avec la sagesse populaire. Un thérapeute est au service de lˋautre. Il a conscience que de laˋdouleur cet autre, il y gagne son pain et nourri son âme. Il sait que sa faculté de résoudre, de guider, d’accompagner est autant digne que l’incapacité de l’autre a le résoudre seul ; il est thérapeute, et utilise des outils, les thérapies elles-mêmes,  pour mettre en action qui il est. Il est thérapeute en tout lieu, a tout moment, souvent même sans le savoir et sans effort.

On nait thérapeute autant qu’on le devient, tout est une question de mission d’âme lisible dans le livre du coeur.

A fausse question, vraie solution

A la question y a-t-il des bons ou des mauvais thérapeutes, c’est une fausse question.

La vraie question, celle qui importe et impacte, c’est « est-ce le bon thérapeute pour moi ici et maintenant ?

Il est bien facile d’accuser le thérapeute d’être peu talentueux, d’avoir mal fait, de s’être trompé de diagnostic. Mais qui a choisi ce thérapeute ? N’est-ce pas vous ?

Reprocher l’erreur au thérapeute, c’est pester contre le serveur qui vous sert la lotte que vous avez commandé, sous prétexte qu’il n’a pas su lire votre désir de gratin de choux fleurs !

Que ce soit consciemment ou inconsciemment, vous êtes responsables de vos choix. Il est possible que l’erreur de l’autre est une occasion pour vous de relever un défi, d’apprendre, de grandir. Reconnaissez-le !

Comment choisir son thérapeute ?

Tout d’abord, il est primordial de définir votre intention. Elle doit tenir en une ligne. Exempt de détails, elle est simple et clair (ex : mon intention est de trouver le bon thérapeute pour moi »). Ensuite, il est primordial de faire le silence en vous. Confortablement installé dans un espace / temps, là où vous pouvez trouver détente et aisance. Respirez tendrement jusqu’çà ce que vos épaules se relâchent, votre mâchoire s’affaisse, et vos pensées s’apaisent. Installez votre attention sur votre cœur, cet organe puissant d’où vous puisez la confiance et la stabilité. Une fois installé dans cet espace du cœur, posez la question ainsi « Je demande à … » ou « mon intention est… ».

Ensuite, quand vous revenez à vous, … lâcher prise ! Ne cherchez plus ! Vous avez envoyé votre message, il s’agit maintenant de faire confiance à la vie. Elle saura vous envoyer l’information juste pour vous. Il ne vous reste qu’à observer (neutralité) versus être attentif (volonté).

Qu’est-ce que le cœur ?

Le cœur, c’est cet espace physique (organe), psychique (lecture des émotions), et subtile (spirituel) qui tamise les informations du mental, outil favori de notre égo. Situé à la croisée des chemins de l’intuition, de l’instinct, de l’intellect et des émotions, il est l’équilibre, la confiance, la stabilité, la bienveillance, … l’Amour !

Demandez tous conseil à votre cœur ; il est votre allier le plus puissant.

Article de Judicaële Letscher
Praticienne IN4OUT

Accueil

 

Rencontres avec Fabienne Delbouis

fabfab2

Fabienne Delbouis est énergéticienne et thérapeute corporelle et vous propose des séances afin de vous trouver ou vous retrouver, à la fois dans votre vie personnelle et professionnelle.

Son parcours

Fabienne a passé 15 ans dans le domaine des ressources humaines ( formatrice  et gestion des conflits dans l’aéronautique) puis a eu sa propre entreprise de ligne de maillots de bain pendant plusieurs années. Son évolution personnelle lui a fait prendre un nouveau tournant. C’est ainsi qu’elle s’est formée à différentes techniques de massage et approches énergétiques, et a créé Escale Bien-Être. Depuis 2009, elle a approfondi ses connaissances dans le domaine des thérapies énergétiques grâce notamment à une rencontre avec un praticien énergéticien qui lui a confirmé qu’elle avait des capacités de magnétiseuse.

Ses capacités

Son expérience de transformation énergétique lui permet d’avoir une lecture subtile des différentes tensions psychologiques et physiques, et la capacité de ré-harmoniser la personne en contactant sa force vitale. Fabienne Delbuis partage son activité entre Paris, Nantes et la Bretagne et intervient également en entreprise. Elle se ressource également chaque année sur l’ile de Hoëdic avec plusieurs thérapeutes. Diplômée de l’école Azenday, elle est formée au shiatsu, à la réflexologie plantaire et au massage Ayurvédique et a aussi suivi les cours du Temps du corps à Paris. Elle propose une approche énergétique des soins avec la méthode Chi-nei-tsang de Mantak Chia.

https://www.facebook.com/profile.php?id=1034078388&fref=ts

Café théâtre

_TP_0015_TP_0044image2

«À vos souhaits !»

par Véronique Tarka Partouche

Courez vous détendre avec la pièce de théâtre « À vos souhaits » qui a triomphé en tournée en province avant d’être montée à Paris. Excellente comédie humaine et pleine de suspens de Pierre Chesnot, bien écrite et menée par une excellente troupe de sept comédiens très homogènes. Qu’est ce qu’on rit, du début à la fin et d’un rire si spontané, si joyeux, si bénéfique pour notre moral. Pourtant tout commence mal, l’heure n’est pas aux rires : Stéphane, un richissime romancier parisien est foudroyé par une crise cardiaque dans son somptueux appartement du boulevard Saint Germain. Il faut se méfier des apparences, le testament n’est pas encore ouvert que les héritiers peu scrupuleux et si peu chagrinés lorgnent sur l’héritage et donnent le ton de ce vaudeville truculent à l’humour noir. Cette pièce écrite il y a 50 ans n’a pas pris une ride et la mise en scène de Luc Hamett perdure la tradition comique des grands boulevards. « Nous voulions une comédie, mais avec un sujet original. Ici, c’est un peu Feydeau dialogué à la Audiard » explique le metteur en scène. Les premiers à accourir et à se dévoiler si heureux d’hériter de la fortune du défunt sont sa fille (Virginie Stevenoot) mariée à un gendre faux-jeton (Bernard Menez) qui est menacé d’emprisonnement s’il ne rembourse pas au plus vite ses dettes.

Pas facile pour Bernard Menez d’enfiler le costume du gendre faux-jeton, rôle écrit pour Bertrand Blier qui l’a si bien interprété à sa création. Le pari est réussi, Bernard Menez est juste remarquable et hilarant. Sa tirade sur le pognon est une pure merveille et ses multiples grimaces sont de vrais délices… on en redemande. Sa femme, Virginie Stevenoot, actrice merveilleuse dans « Le Clan des divorcées » est dans un registre qu’elle maîtrise à la perfection. On admire aussi une jeune veuve méga sexy, (Amandine Noworyta), trop vite joyeuse qui est surtout contrariée d’avoir été dans l’obligation de rentrer du club Med en Italie pour les obsèques de son vieux mari, alors qu’elle roucoulait dans les bras d’un jeune Francesco, bel italien fauché qu’elle entretient. On découvre le voisin, ami médecin de grande notoriété, (Philippe Roullier) qui veut lui aussi en profiter pour agrandir son appartement, un employé des pompes funèbres contrarié, un banquier pigeon.

Seule la gouvernante (Gwenola De Luze ) aussi innocente que désopilante, voue une admiration et un respect à son maître, mais trop c’est trop et ça en devient suspect et tellement drôle. Que de personnages cyniques et savoureux qui font une joyeuse ronde intéressée autour d’un cercueil pas encore fermé? avec un mort? Pas si mort!

À vos souhaits!
Jusqu’au 27 Août 2016
38, boulevard de Bonne Nouvelle, Paris 10ème

Réseau événements

peoples_01

Venez rencontrer des personnes de votre milieu professionnel

Faites-vous des contacts et repartez avec des promesses de collaborations !

Réseau Networking artistique. Venez rencontrer des personnes de votre milieu professionnel, faites des contacts et repartez avec des promesses de collaborations! CocktailPeople est un réseau professionnel de contacts artistiques qui organise une fois par mois des projections de courts métrages en présence des réalisateurs !
La soirée est suivie d’un cocktail dînatoire afin de parler de vos projets et d’y tisser des liens professionnels. Vous rencontrerez lors de nos soirées: réalisateurs, agents, scénaristes, éditeurs, écrivains, comédiens, artistes peintres, compositeurs, producteurs, financiers, distributeurs, stylistes, etc…